La maison Passive

La maison Passive

Habitation KYO vous accompagne lors de la certification de votre maison passive (bioclimatique). La construction d’une maison passive certifiée (bioclimatique) nécessite de respecter plusieurs critères dès le début du processus de conception.

Habitation KYO vous
accompagne  lors de la certification de
votre maison passive (bioclimatique).

La construction d’une maison passive certifiée
(bioclimatique) nécessite de respecter plusieurs critères dès le début du
processus de conception. 

Le premier critère concerne l’Indice Solaire Passif (ISP.) et
consiste à ce que 60 % de la fenestration soit orientée plein sud (côté soleil).  Le choix du terrain devient donc primordial
pour que l’implantation de la maison orientée vers le sud soit possible, en
songeant aussi à la façade vitrée qui devra être protégée par des arbres
feuillus, des corniches en surplomb ainsi que des auvents pour éviter la
surchauffe de l’habitation durant l’été. 
 Placer au nord les pièces sans
fenêtres de la maison, telles que la buanderie, le garage et la salle
mécanique.  Ces opérations de
planification vous vaudront plusieurs points dans la certification de votre
maison.

La forme rectangulaire de la maison, la plus allongée
possible afin de maximiser l’orientation au sud et l’implantation est-ouest
constituent un second critère de la bioclimatique.

L’hyper-isolation est de mise en privilégiant des matériaux
sains comme la cellulose en vrac et/ou la laine de roche de ROXUL. Chez Habitation
KYO, nous avons d’ailleurs expressément conçu un mur avec un facteur d’isolation
de R-59, un toit de R- 100 ainsi que R-37 pour l’isolation de la dalle. De plus,
un scellement de haute performance est créé pour permettre d’atteindre facilement
des taux d’infilrométrie de 0,6 CAH à 50 Kpa. Une attention particulière est aussi
portée pour éviter les ponts thermiques et éviter la condensation à l’intérieur
de l’enveloppe du bâtiment.

Nous préconisons une construction sur dalle avec un chauffage
radiant à l’eau chaude et glycol, qui servira de masse thermique principale (en
ajoutant un colorant foncé au béton votre coefficient d’absorption sera
augmenté et la dalle sera en mesure d’accumuler plus d’énergie).  Le principe est simple : l’hiver, la
dalle accumule l’énergie solaire durant le jour pour la redistribuer le soir et
la nuit, tandis que l’été elle pourra contribuer à garder la maison fraiche grâce
à l’ombre des arbres et des surplombs de corniches.

La masse thermique
qu’est-ce c’est et à quoi ça sert ?

La masse thermique est essentielle au stockage de l’énergie
solaire.  Elle agit comme une pile
(batterie) alors que durant le jour elle se charge pour libérer tranquillement de
sa chaleur lorsque le soleil se couche. Dans le cas d’une maison passive,
durant l’hiver le soleil est plus bas c’est pourquoi son rayonnement entre
directement dans la maison, favorisant l’effet de la masse thermique. Les
planchers et les murs faisant face au sud recouverts de pierres, de béton ou de
céramique seront choisis comme matériaux rendant possible ce principe.

Vient ensuite le choix des portes et fenêtres à haute
efficacité énergétique comportant un facteur R-7,2 minimum avec triple vitrage
et low-e/argon des intercalaires en caoutchouc et pvc sont importants. Éviter
les intercalaire en métal car ils créent un pont thermique (perte de chaleur) dans
le verre.  Elles doivent de plus être
très étanches à l’air. 

Les trois principes de base à respecter sont les
suivants :

1.      Besoin en énergie de chauffage
inférieur à 15 kwh/m2/an

2.      Avoir un résultat au test
d’infiltrométrie de 0,6 CAH à 50 kpa

3.      Consommation total d’énergie de la
maison inférieure à 120 kwh/m2/an d’énergie primaire. Le besoin en énergie
final ne doit pas dépasser 50 kwh/m2/an.

Le concept de maison passive correspond donc à une habitation
à très faible consommation en énergie réduisant ainsi l’émission de gaz à
effets de serre (GES.)

La qualité de l’air intérieure est très importante vu l’étanchéité
de la maison.  Pour cette raison, nous
devons opter pour un Ventilateur Récupérateur de Chaleur (VRC) performant (récupérant
75% de la chaleur lors du transfert de l’air vicié/air frais.) qui peut être
jumelé à un système géothermique passif (puit canadien.)

Ainsi, tout projet de maison passive doit être planifié sur
la base d’un bilan énergétique. Le Passiv
House Planing Package
(PHPP) est un outil d’équilibrage de l’énergie
efficace et convivial qui permet aux concepteurs de planifier et d’optimiser la
maison passive avant sa construction.

Un choix cohérent d’appareils ménagers éco-énergétiques, avec
en tête de liste un chauffe-eau thermodynamique qui permet de réduire les
pertes de chaleur, ou encore des électroménagers certifiés Energy Star, pour leur faible consommation d’énergie, sera idéal.

L’Institut canadien de la maison passive CAN/PIH découle du
standard « passive house », développé en Allemagne depuis 1995. La
certification canadienne maison passive est disponible en trois
catégories : Classique, Plus et Premium. 
Il est possible de commander le cd de planification de la passive sur
leur site internet.

Enfin, notons qu’il est simple de rendre une maison passive
autonome (NET ZÉRO Équilibrium) vu sa faible consommation d’énergie.  De plus, elle pourra être certifiée
NOVOCLIMAT 2.0 et LEED Platine si vous souhaitez aussi adhérer à ces deux
certifications supplémentaires.  La
maison passive chez Habitation KYO c’est notre façon à nous de contribuer à
renverser les changements climatiques.

Pour ce qui est du prix d’une maison passive certifié il faut
compter entre 15% et 20% de plus qu’une construction standard avec des composantes
saines et écologiques.

Pour plus d’informations sur ce type de construction, prenez
rendez-vous avec notre équipe de concepteurs.

Christian Groulx, Co-pdg Habitation KYO inc.